Mindful running ou comment courir en pleine conscience

Distances+_MindFullRunning_EnteteArticle_728x426
Le livre Mindful Running – Éditions Bloomsbury

Le sous-titre du petit livre de Mackenzie L. Havey, Mindful running, ne laisse aucune place au doute quant à ses intentions : « comment la course à pied méditative peut améliorer vos performances et faire de vous une personne plus heureuse et plus accomplie ».

Si une telle phrase, sans doute délibérément choisie par l’éditeur pour attirer l’œil du potentiel lecteur, est un peu grandiloquente, elle traduit assez bien une des intuitions centrales de l’ouvrage : apprendre à mieux courir, c’est finalement apprendre à mieux vivre, autant avec soi-même qu’avec les autres.

Que faut-il entendre précisément par l’expression Mindful running qui pourrait se traduire par « course à pied consciente »? C’est en quelque sorte le croisement de la course à pied et de la méditation de pleine conscience, une pratique issue du bouddhisme, mais qui se retrouve aujourd’hui en dehors de ce cadre comme en témoigne la méthode de « réduction du stress à partir de la pleine conscience ».

Sans vouloir faire de tout coureur un méditant aguerri, Mackenzie L. Havey souhaite simplement mettre de l’avant les bénéfices que tous les coureurs, quels que soient leur niveau et leur type de terrain de jeu, peuvent tirer d’une course à pied consciente.

L’architecture générale tourne autour des grands moments de la course à pied consciente : se concentrer sur son corps, son esprit et l’environnement (chapitre 3 : « Step one : Focus »); comprendre les informations que le corps envoie durant l’effort et prendre les bonnes décisions (chapitre 4 : « Step two : Fathom); à la suite de ces deux premières étapes, être en mesure d’entrer dans le « flot », terme qui désigne un état d’esprit dans lequel l’individu est pleinement présent à ce qu’il est en train de faire (chapitre 5 : « Step three : Flow »).

En amont de ces trois étapes, le premier chapitre présente dans un langage accessible les travaux scientifiques les plus récents qui mettent de l’avant les bienfaits combinés de l’exercice physique, en particulier la course à pied, et de la méditation de pleine conscience. Le deuxième chapitre s’attarde sur la question de la motivation, condition première pour tenter l’expérience de la course à pied consciente.

Les trois derniers chapitres sont davantage pratiques. Le chapitre 6 s’intéresse à la situation spécifique de la compétition. Le chapitre 7 montre comment les bienfaits de la course à pied consciente infusent l’ensemble de la vie. Enfin, le chapitre présente 8, « Putting Mindfulness into practice », donne des conseils faciles à mettre en pratique, ne nécessitant pas du tout d’être déjà familier avec la méditation de pleine conscience.

À travers le livre, le talent de Mackenzie L. Havey est de ne pas en rester sur le plan des idées, mais de continuellement incarner son propos par des figures emblématiques du monde de la course à pied, aussi bien sur route qu’en sentier : Deena Kastor, détentrice du record aux États-Unis de marathon et semi-marathon, Timothy Olson qui, en 2012 améliora de près de 20 minutes le record de la mythique Western States Endurance Run, ou encore Dean Karnazes, ultramarathonien, vainqueur à deux reprises du redoutable ultramarathon de Badwater et auteur du best-seller Ultramarathon man. Autant d’athlètes qui témoignent des bienfaits de la course à pied consciente, que ce soit lors de leurs entraînements ou à l’occasion des grandes compétitions.

L’histoire la plus inspirante est celle de Chaz Davis, jeune athlète qui, après avoir perdu la vue à l’âge de 20 ans, ne renonça pour autant pas à la course à pied : en 2016, il bouclait son premier marathon (Sacramento, Californie) en 2 h 31min. Il raconte : « C’est comme si je pouvais voir plus maintenant que je suis aveugle, je dois porter plus attention à tout ce qui m’entoure (…) Quand je cours, mon esprit est totalement concentré et clair et je n’existe que dans le moment » (traduction libre).

Exister pleinement, vivre le moment présent, la tâche est plus difficile qu’il n’y paraît et Mindful running donne quelques trucs et astuces efficaces pour y parvenir.

À lire aussi : 

La méditation : l’arme secrète des coureurs