Frotti Frotta, l’entreprise qui veut protéger vos tétons

FrottiFrotta_1
Photo : Frotti Frotta

Distances+_DossierProduitsQuebecoisPourLesSportifs_SB_728x90

Distances+ vous propose une série d’articles sur des produits québécois pour les sportifs. De l’alimentation aux vêtements en passant par les accessoires d’entraînement, nous vous présentons quelques fleurons du Québec qui pourront vous accompagner lors de la pratique de vos activités préférées et, bien entendu, lors de vos sorties de course en sentier.

*

« C’est une entreprise québécoise spécialisée dans les produits pour les pieds qui est derrière Frotti Frotta », explique Jacques Aubin, qui agit à la fois comme porte-parole et agent commercial pour la compagnie. « Son fondateur, Éric Dewerre, avait été sollicité par des coureurs et des triathlètes pour une crème qui serait en mesure d’adresser leur problème de frottement. »

La première recette du produit fonctionnait bien, mais elle n’était pas encore parfaite, explique Jacques Aubin. « Avec plus de recherche et développement, on est finalement arrivé à un produit qui est très résistant à la friction et qui est entièrement conçu avec des produits d’origine naturelle, assure-t-il. La recette a été ajustée, pour modifier les proportions des ingrédients qui la composent, notamment le beurre de karité et la cire d’abeille. »

Une gamme de produits en expansion

Un premier produit, un bâton antifrottement, a été suivi de plusieurs autres. « On a réalisé que ça prenait une crème, car il y a des zones du corps où le bâton n’est pas adapté », explique Jacques Aubin. « On a également une crème pour apaiser les douleurs musculaires dans les jambes après l’effort ainsi que des baumes à lèvres pour les sportifs. Également, un talc pour garder les pieds au sec tout en offrant une certaine lubrification », énumère-t-il.

La conception des nouveaux déodorants végétaliens a été une opération particulièrement délicate. Le produit a nécessité plus 18 mois de recherche afin de produire des effets durables chez les sportifs. Jacques Aubin explique que le label « VEGAN » est très exigeant et proscrit même la cire d’abeille.

Curieusement, c’est le nom d’origine du produit qui a été le plus grand frein à l’expansion de la marque. « Les deux premières années, le produit s’appelait « Touch » et ça ne voulait vraiment rien dire, reconnait son porte-parole. Depuis l’année dernière, nous avons adopté le nom Frotti Frotta avec beaucoup plus de succès. »

FrottiFrotta_2

Photo : Frotti Frotta

Les défis de la production

La production est principalement manuelle, mais requiert tout de même une certaine infrastructure. « Ça prend de bons malaxeurs industriels pour la préparation et des fourneaux pour liquéfier les cires », explique Jacques Aubin. « Par la suite, c’est un travail de coulage. Le jour où nous aurons un volume de plusieurs milliers de produits par lot, il faudra penser à de la mécanisation », ajoute-t-il.

Les problèmes rencontrés ont été du côté de l’approvisionnement des composantes. « Pour l’huile essentielle de lavande, il existe différents degrés de dilution, du 41000 comme du 61000, et ça change complètement la recette du produit, précise Jacques Aubin. C’est un problème qui est maintenant résolu, puisque nos fournisseurs actuels nous garantissent des produits uniformes. »

Les fournisseurs proviennent d’ailleurs d’un peu partout. « L’huile essentielle de lavande est produite à Montréal, la cire d’abeille provient de l’Ontario et la cire de candélilla, utilisée pour les baumes à lèvres et les déodorants, provient d’une fleur originaire du Mexique. »

Jacques Aubin constate que leurs produits semblent hypoallergènes. « Actuellement, on n’a recensé aucun cas de réaction allergique avec nos produits, affirme-t-il. Ça me rend heureux, car il y a toujours des gens dont on a l’impression qu’ils sont allergiques à tout. »

Se frotter à la compétition

Le défi de Frotti Frotta a été de pénétrer un marché déjà occupé par la concurrence.

« La compétition est forte, mais les produits existants ne sont pas entièrement constitués de produits naturels, affirme Jacques Aubin. L’autre avantage de Frotti Frotta, c’est qu’il peut être appliqué sur la peau déjà irritée. Le beurre de karité va favoriser la guérison et l’apaisement. »

Présente dans plusieurs boutiques spécialisées au Québec, notamment celles de course à pied et plusieurs Sports Experts, Frotti Frotta vise maintenant le reste du Canada ainsi que notre voisin du sud.

Tout est une question de s’adapter aux nouveaux marchés. « Je dirais que la clientèle canadienne anglophone est plus difficile d’accès, mais plus sportive que celle du Québec. S’il le faut, on fera des lots avec la mention « Made in Canada » pour les autres provinces. Et, soyons honnêtes, il y a beaucoup plus d’ouverture pour les produits québécois que par le passé », reconnait monsieur Aubin.

Pas question d’adapter le nom de la marque pour le marché anglophone. « Ça va faire un buzz, parce que les gens vont avoir tellement de misère à le prononcer ! Ça va être très drôle, affirme-t-il. Quand notre produit s’appelait Touch, personne n’en parlait alors que maintenant, tout le monde en parle. »

Projets futurs

En 2017, les membres de l’équipe Frotti Frotta ont participé à plus de 60 évènements sportifs. La stratégie marketing en 2018 mise davantage sur les réseaux sociaux et une présence en ligne.

« On est à développer un site de vente en ligne très convivial. La livraison sera d’ailleurs gratuite dépassé un certain montant. Frottifrotta.ca sera notre site, car vous pouvez imaginer qu’il y a d’autres genres de sites qui contiennent les mots frotti frotta », explique Jacques Aubin, amusé.

« Pour le reste, d’autres produits sont en cours de développement, explique l’agent commercial. Nous sommes à mettre au point une crème antifroid, pour les mains, les pieds et le visage, conçue spécifiquement les sports d’endurance. »

Distances+ n’entretient aucun lien d’affaires avec Frotti Frotta, n’a rien demandé ni rien reçu en échange de cet article, qui a été réalisé en toute indépendance.