Le Festival du film de montagne de Banff en pleine tournée au Québec

4Into Twin Galaxies 12 Erik Boomer 2
Le film Into Twin Galaxies – Photo : courtoisie

Le Festival du film de montagne de Banff est de retour au Québec depuis cette semaine. Pour cette 22ème édition, l’évènement se rendra dans 24 villes de la province pour y présenter une sélection de huit films. Au programme : du vélo, du ski, de l’escalade, de l’alpinisme, du kayak, mais surtout beaucoup d’aventure.

Si le festival attache toujours une importance à la place de l’humain dans son environnement, l’édition de cette année prend une couleur particulière. « Ce qui est plutôt marquant cette année, c’est la présence des femmes », explique Stéphane Corbeil, directeur de la tournée québécoise du festival.

« Il y a véritablement des portraits de femmes et des expéditions dans lesquelles les femmes sont autant leaders que les hommes », poursuit-il. Illustration parfaite avec Where The Wild Things Play, qui aborde la place des femmes dans l’industrie de l’aventure.

Une femme inspirante, Maureen Beck, est à l’honneur dans Stumped. On y voit la grimpeuse se préparer et tenter l’ascension de la voie Days of the Future Passed à Boulder, Colorado… privée de sa main gauche.

Le festival part également à la rencontre de la canadienne Sarah McNair-Landry. Originaire de Iqaluit, la guide polaire de renommée mondiale accompagnée de deux de ses comparses tente de rallier la rivière la plus au nord jamais pagayée. Au programme de Into Twin Galaxies – A Greenland Epic, du kiteski et du kayak sur plus de 1000 km par delà les crevasses polaires du Groenland.

Un court métrage québécois intitulé My Irnik fait également partie de la programmation. Ce film du réalisateur originaire de Montréal Connor Goddard a particulièrement marqué les esprits lors du Banff Mountain Film Festival en novembre dernier. Cette production touchante allie parfaitement culture inuite et aventure dans le grand nord québécois.

Au froid toujours, mais à vélo cette fois. The Frozen Road suit l’aventure de Ben Page sur sa monture à travers le Canada arctique. Pour les plus frileux, la neige et la glace laissent place à la terre et la poussière des sentiers de vélo de montagne de la Colombie-Britannique. Le film Intersection : Micayla Gatto met à l’honneur une athlète aussi agile sur son vélo que dans l’art pictural.

La créativité sera également à l’honneur, mais la folie aussi. Prenez un décor somptueux (le Massif du Vercors en France) et une ligne de 1 km de long suspendue à 600 m du sol. Traversez… à 75 km/h en équilibre sur un surf. Bref, tout est dans le titre, Surf the line présente les Flying Frenchies.

Enfin, le festival rend un hommage artistique au skieur québécois JP Auclair, décédé au Chili en 2014 lors d’une avalanche. Le film Imagination : Tom Wallisch nous fait chausser les skis et réaliser les tours les plus fous.

Il s’agit de huit films sélectionnés par l’équipe québécoise du festival afin de donner à la version locale de l’évènement une saveur inédite. La sélection officielle du Banff Mountain Film Festival de novembre dernier en Alberta proposait 82 films sur 9 jours, eux-mêmes retenus parmi 382 productions en compétition.

Chaque année, ce sont 20 000 québécois qui profitent d’images et d’aventures à couper le souffle.

À lire aussi : 

Le Festival du film de montagne de Banff : plus humain que jamais (2017)