Le club de course Sentiers mont Saint-Hilaire : l’énergie de la Montérégie

club_course_sentiers_mont-saint-hilaire_01
Une partie du club de course Sentiers mont Saint-Hilaire – Photo : courtoisie

Danic Audet se souvient d’une anecdote qui illustre bien la philosophie du club de course Sentiers mont Saint-Hilaire (SMSH). « Un jour, deux coureurs sont venus nous rejoindre pour faire un essai. Ils sont partis à toute vitesse et se sont mis à rouspéter quand on s’arrêtait pour une pause », dit le fondateur du club.

« Je leur ai demandé comment ils voyaient leur entraînement avec nous. Ils m’ont répondu que leur objectif était d’arriver en haut le plus vite possible. Je leur ai tout de suite dit qu’ils n’étaient pas à leur place. Ce n’est pas le genre de mentalité que nous recherchons dans notre club ».

Danic le dit et le répète, le club SMSH réuni des gens qui veulent partager des moments en pleine nature, dans le cadre d’une activité physique rassembleuse et ouverte à tous. « Nous ne sommes pas un groupe de performance et nous voulons rester ainsi », dit-il.

Un groupe qui double chaque année

C’est au cœur de la Montérégie qu’a débuté, en 2012, l’histoire du club de course SMSH.

À cette époque, Danic, qui habite Otterburn Park, et trois de ses amis décident d’arrêter de courir sur le bitume. « J’ai proposé à mes amis d’aller courir en nature pour faire changement de la course sur route. On voulait rendre l’utile à l’agréable, avoir simplement du plaisir en gang, en nature ». Ces quatre personnes ont ainsi commencé à explorer le mont Saint-Hilaire, un terrain de jeu évident pour tous les résidents de la rive-sud de Montréal.

« De nouvelles personnes se sont jointes à notre petit groupe tout au long de la saison, à chacune de nos sorties du jeudi », dit Danic, surpris du succès de ces entraînements hebdomadaires.

Il décide alors de créer le club en 2013. « J’ai voulu organiser ce groupe pour permettre aux coureurs sur route de découvrir un type d’entraînement différent, dans le but de briser la routine et de les amener à bouger en nature », dit-il.

Le club ne fait que s’agrandir depuis ce temps, doublant son nombre de membres chaque année depuis sa création. En 2016, il y avait plus de 90 coureurs réguliers, participant aux deux sorties hebdomadaires. Le club compte aussi deux entraîneurs et plusieurs assistants-entraîneurs, un groupe d’initiation dans les premières semaines du printemps et un partenariat avec la boutique Maison de la course.

La camaraderie des coureurs

mont-saint-hilaire-sommet-01b
Au sommet du mont Saint-Hilaire – Photo : Simon Brunet

J’ai joint le club le temps d’une sortie et j’y ai reçu un accueil extraordinaire. Le rire et la camaraderie sont omniprésents entre les coureurs, qui partagent un bon moment et poursuivent le plaisir de l’amitié autour d’une bière de fin de course.

Je me suis engagé, avec le groupe B, vers le sommet Dieppe. Nous rencontrions le groupe A à plusieurs endroits sur la montagne, ce qui nous permettait de prendre une pause bien méritée et de réunir les groupes momentanément. Tout est fait pour qu’on ne sente pas trop les différences entre les plus rapides et les moins performants, car tout le monde se rejoint et termine la course ensemble. Les coureurs sont en effet des gens aux objectifs et aux niveaux très variés. Chose certaine, l’esprit de plaisir est palpable et il va au-delà de la simple course.

Car les coureurs du club s’organisent pour participer à différentes compétitions ensemble tout au long de l’année, que ce soit l’épreuve de Bear Mountain, le XC de la Vallée ou encore l’Ultra-Trail Harricana.

« Nous sommes un petit groupe d’amis du club qui louent un chalet, organisent du covoiturage et ont du plaisir tout au long de ces fins de semaine », dit une participante rencontrée dans les sentiers.

L’avenir

mont-saint-hilaire-sommet-02b
La vue sur la région vaut le déplacement – Photo : Simon Brunet

La belle saison tire à sa fin. Plusieurs sorties seront organisées pendant les fins de semaine d’automne au mont Saint-Hilaire ou dans les régions avoisinantes.

Plusieurs nouveautés sont à venir pour l’année 2017. D’autres partenariats, de nouveaux groupes, un peu plus de sorties hebdomadaires, de nouveaux entraîneurs… « Tout est en réflexion pour le moment, indique le fondateur, Danic. Tout sera dévoilé au début du printemps 2017 ».

Au sommet Dieppe, la vue de 360 degrés sur la région est extraordinaire. Les coureurs du club en profitent évidemment pour faire une photo de groupe. La sortie finit au centre d’accueil du mont Saint-Hilaire, pour discuter autour de la fameuse bière d’après-entraînement. Une coutume à l’image du club : amicale, remplie d’amitié et de bonne humeur.