Échange de médailles une semaine plus tard au Ultimate XC XTrail de Saint-Donat

podium_23_km_saint-Donat_ultimate_XC_XTrail_photo_JustRun
Le podium du 23 km du Ultimate XC Xtrail de Saint-Donat, avant qu’il ne soit modifié – Photo : Just Run

Le premier est arrivé deuxième, le deuxième premier, et cette confusion a régné pendant quelques jours jusqu’à ce que la décision tombe de la part de l’organisation du Ultimate XC XTrail de Saint-Donat : le gagnant du 23 km n’est pas Martin Dagenais, mais bien Omar Kaddour Hamissi.

Le jour de l’événement, le 22 juin dernier, c’est bien Martin Dagenais qui est monté sur la première marche du podium lors de la cérémonie de remise des médailles. Il était pourtant arrivé presque une minute et demie après Omar. Comment est-ce possible?

Il se trouve que Martin Dagenais, un coureur très performant de Laval, a perdu sa puce sur le parcours. Contrairement à d’autres organisations où la puce se trouve derrière le dossard, l’organisation remet une puce réutilisable à attacher à ses souliers avec des attaches autobloquantes (tie wrap).

Martin Dagenais a mené la course, avant de perdre dans le bois pendant quelques kilomètres. - Photo : Just Run
Martin Dagenais a mené la course, avant de perdre dans le bois pendant quelques kilomètres. – Photo : Just Run

« Je suis arrivé vraiment à la dernière minute le matin de l’événement, a expliqué Martin à Distances+. Je suis donc partie en vitesse dans le bus [la navette vers le départ, NDLR] en oubliant mes tie wraps. J’ai demandé à un gars de m’en donner un, que j’ai sans doute mal mis sur mon soulier. C’était la première fois que je perdais une puce durant une course. »

Il s’est, de plus, perdu sur le parcours, tel que l’atteste sa trace Strava. Parti en tête, et dominant avec plus de deux minutes d’avance, il a été dépassé par Omar qui, lui, n’a jamais eu conscience de dépasser Martin.

strava_saint-Donat
On voit en bleu pâle l’aller-retour qu’a fait Martin Dagenais dans le bois, avant de reprendre le bon parcours. – Photo : Strava.

Omar passe devant

« Les kilomètres se suivent, il y a un tcheckpoint et le bénévole me dit que je suis premier, raconte Omar. Or, moi je n’ai dépassé personne! Je dis au bénévole que non, je ne suis pas premier, je suis deuxième. »

Au fil d’arrivée, après 2 h 22 de course, « je demande : est-ce que je suis le premier arrivé du 23 km? On me dit oui, tu es le premier! Bon, ok! Je suis un peu dans les vapes, je suis fatigué de ma course, j’ai donné mon maximum », raconte-t-il encore.

Omar Kaddour Hassimi a été déclaré vainqueur quelques jours après l'épreuve. - Photo : Just Run
Omar Kaddour Hassimi a été déclaré vainqueur quelques jours après l’épreuve. – Photo : Just Run

Martin arrive 85 secondes plus tard. Puisqu’il ne peut compter sur la puce pour connaître son temps officiel, il se dirige vers la tente du chronométreur, à côté du fil d’arrivée, et, après discussion avec l’officiel, donne le temps de sa montre.

Jean-François Labelle, qui enregistrait les temps de passage au fil d’arrivée, a alors expliqué que cela aurait pour effet de déclasser Omar et qu’il fallait que tout le monde soit d’accord. Un petit conciliabule s’est tenu sous la tente et, semble-t-il, tout le monde s’est entendu sur le classement final.

« On ne prends pas ce genre de décision, quand ça influence un podium, sans que les coureurs soient au courant et d’accord avec ce qui se passe », explique M. Labelle.

Ce n’est que quelque jours plus tard, après une analyse plus approfondie, que la décision a finalement été renversée.

« Pour ce qui est de la perte de la première position, je comprends tout à fait, affirme Martin. Je n’ai aucun problème à laisser ma première place. C’était une course géniale malgré tout. »

« Je suis quelqu’un de compétitif, mais je ne veux vraiment pas avoir la réputation d’un tricheur. Je fais des courses depuis pas si longtemps et j’aimerais bien continuer à en faire et à m’amuser avec les autres coureurs. Je le fais avant tout pour le plaisir », ajoute-t-il.

Omar s’est dit satisfait du dénouement de l’histoire. C’est une nouvelle « qui fait super plaisir. Il y a des belles valeurs dans notre sport », lance-t-il.

L’organisation enverra par la poste les bonnes médailles aux gagnants.

Le podium du 23 km hommes est complété par Gabriel Germain (2 h 27 : 08).

À lire aussi :