Tracy Valcourt : la coureuse qui pourrait nous surprendre au Trail de la Clinique du coureur

Tracy_2
Tracy Valcourt au Trail des cèdres au Maroc en mai dernier – Photo : Courtoisie

Distances+_TrailDeLaCliniqueDuCoureur_DossierSpecial_SB_728x90

Tracy Valcourt participera au 50 km du Trail de La Clinique du coureur cette fin de semaine. Cette coureuse peu connue au Québec a remporté le Trail des cèdres à Ifrane au Maroc, en mai dernier. Une participation qui pourrait créer des surprises dans une course qui sera particulièrement relevée cette année.

Il s’agira d’une première participation pour Tracy au Trail de la clinique du coureur. « Il y a des coureuses très fortes qui seront présentes. J’ai entendu dire que c’est une course difficile, mais qui est bien organisée et que l’ambiance est sympathique », dit-elle.

C’est à l’invitation des organisateurs qu’elle y participera. « C’est très gentil de leur part et j’ai vraiment hâte de prendre part à cet évènement. J’aime beaucoup les courses techniques et on verra samedi, après la course, si j’aime toujours autant ça », ajoute-t-elle en riant.

Vous présenter les événements de course en sentier d'ici, c'est notre mission. Pour continuer notre travail, nous avons besoin de votre soutien. Cliquez.
Vous présenter les événements de course en sentier d’ici, c’est notre mission. Pour continuer notre travail, nous avons besoin de votre soutien. Cliquez.

Découvrir le Maroc

Tracy Valcourt à découvert la course en sentier il y a trois ans un peu par hasard. C’est son voisin Chakib Benzakour, Marocain d’origine, qui l’a invité à joindre son groupe de course du samedi matin. Elle n’a pas cessé de courir depuis.

« J’ai déjà habité en Colombie-Britannique. J’ai fait alors beaucoup de ski de fond et d’autres sports d’endurance. J’ai l’expérience de la montagne, donc je ne partais pas complètement de zéro », précise-t-elle.

Elle a participé à deux reprises au Trail des Cèdres, en 2017 et en 2018. Il s’agit d’une course par étapes de 77 kilomètres qui se déroule sur trois jours. Son entraîneur est également un coureur marocain bien connu dans son pays, Abdelkader El Mouaziz, qui est arrivé quatrième lors de la dernière édition du Marathon des Sables.

Tracy_3
Tracy Valcourt est arrivée 1ère chez les femmes au Trail des cèdres au Maroc en mai dernier – Photo : courtoisie

« C’est un athlète de haut-niveau. Je travaille avec lui de façon virtuelle et il me transmet chaque semaine un programme spécifique. Je n’ai fait qu’une seule course cette année, mais j’ai senti une grande différence. Ma performance était bien meilleure que l’année dernière et j’espère que ça va continuer cet été », affirme l’athlète de 45 ans.

En mai dernier, elle est arrivée au Maroc un peu à l’avance et elle a eu le privilège de s’entraîner avec les frères Rachid et Mohamed El Morabity, qui sont arrivés respectivement premier et second au Marathon des Sables et qui sont également dans la même équipe que son entraîneur.

« C’était comme jouer au piano avec Beethoven », s’exclame-t-elle. « Mohamed va venir chez moi en septembre, car il doit participer au 125 kilomètres d’Harricana. C’est la première fois qu’un Marocain va y participer. Je suis vraiment entourée d’une équipe de rêve. Je me trouve privilégiée. »

Le mont Royal

Tracy Valcourt habite tout près du mont Royal, elle y fait donc l’essentiel de ses entraînements et parvient, malgré le D+ modeste qu’il offre, à bien performer. « Je fais des enchaînements de montées et de descentes dans des sentiers techniques moins connus, dit-elle. Les descentes sont d’ailleurs une de mes forces. On est chanceux d’avoir la montagne si proche ici à Montréal. Avec ça, on arrive à s’entraîner pour de plus hautes montagnes », explique-t-elle.

Il faut dire que l’horaire du temps de Tracy lui laisse peu de latitude sur son lieu d’entraînement. Elle est mère monoparentale de deux enfants, pratique le yoga quatre fois semaine en plus de la course et termine un doctorat à l’Université Concordia. « La course c’est maintenant une composante essentielle à ma vie. Quand je ne m’entraîne pas, il me manque quelque chose. »

Son prochain gros objectif de la saison sera le 80 kilomètres d’Harricana. Par la suite, en octobre, elle retournera à nouveau au Maroc afin de participer à une autre course par étape, le Race Desert Marathon, une épreuve de 100 km sur trois jours.

SB_728x90