Triste et coûteuse erreur pour Mylène Sansoucy au Québec Méga Trail

mylene-sansoucy-quebec-mega-trail-2019-photo-vincent-champagne
Mylène Sansoucy à son arrivée au Québec Méga Trail – Photo : Vincent Champagne

L’athlète de Québec Mylène Sansoucy, arrivée troisième sur le parcours du 110 km au Québec Méga Trail ce samedi, a été disqualifiée et a perdu sa médaille, pour ne pas avoir couru l’intégralité du parcours, à la suite d’une erreur d’inattention.

C’est Élisabeth Cauchon, quatrième à passer le fil d’arrivée, qui monte d’une place et obtient la bourse de 200 $ associée à la troisième position.

Ébranlée après l’annonce officielle, faite par l’organisation sur les réseaux sociaux, Mylène se dit « très très déçue », « dans l’incompréhension » et admet son erreur. Mais « je n’ai jamais voulu, de mon plein gré, ne pas faire une partie du parcours, dit-elle. J’étais convaincue que j’étais sur la bonne voie. »

La faute a été commise au mont Sainte-Anne. Après le passage au camp de base, au pied de la montagne, Mylène avait déjà 10 h 12 de course dans les jambes, et tout allait très bien.

« Je pense que ce qui s’est passé c’est que j’ai pris une pancarte de 110 km pour une pancarte du 10 km. J’étais diminuée un peu. »

« J’ai suivi le parcours du 26 km qui monte dans un sentier à l’ouest du mont et fini par aboutir proche de la crête, mais du côté nord du mont, où je suis retombée dans le parcours prévu du 110 km », explique Mylène.

« Tout au long de ce segment de montée, j’étais convaincue d’être sur le bon parcours puisqu’il y avait les traces des coureurs du 26 km dans la boue et je pensais qu’il s’agissait des coureurs du 50 km. En plus, ce parcours est « flaggué » avec réflecteurs de nuit, ce qui a contribué à ma confusion. »

parcours QMT
En montant vers le sommet, Mylène a bifurqué à gauche plutôt que de continuer tout droit pour faire une boucle qui l’aurait ramené au même point de passage, mais après le ravito, où elle n’est pas passée.

L’organisation a eu la puce à l’oreille lorsqu’on lui a rapporté que Mylène n’était jamais passée par le ravito du sommet et que son numéro de dossard n’avait pas été pris en note.

«  On l’a vu tout au long de la course devant Élisabeth Cauchon, alors c’était normal de la voir arriver en troisième », explique Jean Fortier, organisateur du Québec Méga Trail. On a regardé les temps le lendemain et on a constaté qu’il y avait une anomalie. »

Le responsable précise qu’il ne prête aucune mauvaise intention à Mylène Sansoucy.

L’athlète de 36 ans est une habituée des podiums. En 2018, elle a remporté le 80 km de l’Ultra-Trail Harricana, fait une 2e position au 70 km du Québec Méga Trail et une troisième au Trans Vallée X.

« C’est sûr que je rumine un peu de temps en temps depuis hier. J’ai pleuré un coup, mes enfants m’ont consolé, dit Mylène. Là, je me concentre sur mon travail, j’ai plein de choses à faire. Je vais aller courir ce soir. Je suis contente d’avoir couru une longue distance comme ça. »

« Je vais me remettre à l’entraînement. Je vais super bien physiquement, les jambes vont bien. Je vais apprendre de ça et essayer de trouver le positif à travers cette histoire. »

Fin août, elle s’envolera pour Chamonix afin de participer à la CCC, l’une des compétitions de l’Ultra-Trail du Mont-Blanc, qui fait 101 km et 6100 m D+.

Élisabeth Cauchon fière de sa course

Élisabeth Cauchon sur le parcours du Québec Méga Trail - Photo : Team Cauchon
Élisabeth Cauchon sur le parcours du Québec Méga Trail – Photo : Team Cauchon

Élisabeth Cauchon, elle aussi une habituée des podiums sur le circuit de course en sentier au Québec, se dit « contente » de son résultat. « Une troisième place se prend bien, mais peu importe la position, au final j’ai fait la course pour moi », dit-elle.

« C’était une très belle course. Ça a quand même été difficile à cause d’une douleur dans la hanche gauche qui a refait surface à la moitié du parcours », a-t-elle expliqué.

« J’ai fait un meilleur temps que ce que je voulais », ajoute-t-elle.

Ailsa McDonald en terrains inconnus

L'Albertaine Ailsa McDonald a terminé 2e au 110 km du Québec Méga Trail. - Photo : Vincent Champagne
L’Albertaine Ailsa McDonald a terminé 2e au 110 km du Québec Méga Trail. – Photo : Vincent Champagne

Distances+ a également pu s’entretenir quelques instants avec la seconde femme sur le podium, Ailsa MacDonald, à son arrivée après 110 km de course.

L’Albertaine, qui a mis 13 h 30 pour compléter le parcours, 22 minutes derrière la gagnante Anne Champagne, a trouvé « très difficile » la compétition.

Même si elle sait courir en montagne, comme à Jasper ou Banff, et qu’elle a déjà fait des ultras de 100 miles, elle n’est pas habituée aux sentiers très techniques comme celui des Caps ou de la Metsashibo.

« J’ai vraiment apprécié ma journée, mais c’était très difficile », a-t-elle dit.

Nous avons publié les impressions de la gagnante Anne Champagne dans cet article.

Distances+ remercie Mouvement Mont Sainte-Anne pour l’accueil.

À lire aussi :