Elliot Cardin optimiste pour une carrière professionnelle

elliot californie
Elliot Cardin a pu s’entraîner en Californie à l’automne 2018 où il devait participer à la course The North Face Endurance Challenge de San Francisco- Photo : Courtoisie

Distances+_LaSaison2019de_SB_728x90

Même s’il est toujours aux études, Elliot Cardin ne compte pas se laisser distraire en 2019. Son but : augmenter ses distances et travailler son chemin vers une carrière professionnelle.

« Éventuellement, j’aimerais voir où je me situe par rapport à l’élite mondiale. C’est sûr qu’au fil des années, si j’en ai la chance, j’aimerais tenter une carrière professionnelle. Ce sont des gros rêves, de grosses ambitions, mais j’ose croire que ce sera possible un jour », confie le jeune athlète originaire de Cowansville.

Elliot souhaite également répéter sa participation à quelques courses avec lesquelles il est déjà familier, dont celle de Bear Mountain à New-York. « C’est toujours ma première course de la saison », explique celui qui va se relancer sur le 80 km.

À la suite de sa performance inattendue avec un record de parcours au 65 km à l’Ultra-Trail Harricana, en septembre dernier, Elliot a obtenu une qualification pour les Championnats du monde de Trail qui auront lieu au Portugal en juin prochain. « Je n’ai pas encore pris ma décision finale, mais il y a de très bonnes chances que j’y participe afin de représenter le Canada », explique-t-il avec enthousiasme.

Lors de sa course dans Charlevoix, Elliot a battu le record de parcours avec un temps de 5 heures 30 minutes. « J’étais vraiment fier de moi. Je ne m’attendais pas à ce résultat-là », témoigne-t-il. Alors qu’il était toujours blessé au moment d’entamer sa course, il avait misé sur le repos plutôt que sur l’entraînement en préparation de l’épreuve.

Elliot Cardin lors de sa victoire à l'Ultra-Trail Harricana en septembre - Photo : Francis Fontaine / Ultra-Trail Harricana
Elliot Cardin lors de sa victoire à l’Ultra-Trail Harricana en septembre – Photo : Francis Fontaine / Ultra-Trail Harricana

Une année pour battre des records

Après avoir accumulé les mérites l’année dernière, Elliot est particulièrement fier d’avoir obtenu la 2e place au 100 km de la course Québec Méga Trail, avec un temps de 11:27:00. Un résultat surprenant, selon lui, alors qu’il s’agissait de son premier saut dans une course de cette envergure. « Ça s’est passé assez mal. Le début de la course j’ai été pris avec des maux de ventre, de la déshydratation, mais après m’être arrêté pour boire suffisamment d’eau et manger comme il faut, ça a commencé à mieux aller », se rappelle-t-il.

Même si, en rétrospective, Elliot croit que l’Ultra-Trail Harricana aura été sa course la plus marquante de 2018, il se donne une tape sur l’épaule pour avoir dépassé ses objectifs de temps. « Ça fait plusieurs années que j’essayais de battre mon temps de 2016 à la course de Bromont Ultra, et j’ai finalement réussi cette année », explique-t-il en ajoutant avoir battu ce temps de 25 minutes.

Outre ces courses, le jeune coureur a également participé au 50 km de la Trail de La Clinique du Coureur (5e place), au 80 km de la course de Bear Mountain à New-York (7e place) ainsi qu’au 13 km du Trail des Neiges d’Orford où il a obtenu la 5e place.

Augmenter ses distances

Alors qu’il s’est fixé de nouveau objectifs cette année, Elliot reste craintif quant aux risques de blessures qui ne sont jamais bien loin. « J’aimerais pouvoir courir tout au long de la saison et ne pas me blesser, pouvoir faire mes entrainements que j’aurai planifier à ce moment. C’est une crainte, mais ça fait partie de la game », dit-il simplement.

L’année dernière, Elliot avait notamment vu sa préparation hivernale en prévision de son début de saison grandement affecté par une opération à sa hernie, en plus d’avoir été pris avec une bronchite pendant quelque temps. « Ça a été vraiment dur pour le moral, je n’ai pas pu beaucoup m’entraîner. J’ai été inactif pendant plus de quatre semaines », précise-t-il.

S’il compte participer à nouveau à des courses qu’il a déjà attaquées, Elliot prévoit plutôt se lancer un défi sur un autre aspect : « J’ai beaucoup apprécié ma première participation à l’Ultra-Trail Harricana cette année et maintenant je cherche à augmenter mes distances », explique-t-il en mentionnant qu’il compte tenter sa chance au 125 km cette année.

À lire aussi