Du cyclocross au marathon : Mathieu Bélanger-Barrette sur la piste en Californie

mathieu_belanger_barrette_photo_antoine_caron
Mathieu Bélanger-Barette – Photo : Antoine Caron

Mathieu Bélanger-Barette fait partie des coureurs qui attaquent le 42 km du The North Face Endurance Challenge California ce samedi. Pour cet ingénieur mécanique de 28 ans, la course en sentier est un nouveau défi, puisque c’est avant tout en vélo qu’il excelle.

Adepte de cyclocross depuis maintenant une dizaine d’années, Mathieu est en effet un spécialiste du vélo de montagne et il participe à des compétitions d’envergure chaque année. En course à pied, il affrontera sa plus longue distance à vie en Californie.

Avoir une copine championne

Mathieu Bélanger-Barette a commencé à s’intéresser davantage à la course de sentier à cause de sa copine, Sarah Bergeron-Larouche. L’athlète, qui a cumulé les podiums encore une fois cette saison, sera aussi sur la ligne de départ en Californie, pour la 2e année consécutive.

Le 42 km du North Face California représente un grand défi pour ce Mathieu. Comme ses entraînements en vélo lui ont demandé beaucoup de temps au cours de l’été, il en a eu un peu moins à consacrer à la course à pied.

De plus, cette distance est deux fois plus longue que sa plus grande distance compétitive en course à pied.

mathieu_belanger_barette_sarah_bergeron_larouche
Mathieu et Sarah – Photo : courtoisie

Gérer sa course

Pour son premier marathon, Mathieu n’a pas d’objectif de temps précis. Mais puisqu’il est d’un naturel très compétitif, il a peur de partir trop vite, en essayant de suivre les premiers, et de ne pas être en mesure de terminer.

S’il réussit à bien gérer sa vitesse de départ, Mathieu pense être capable de bien se positionner. Habitué aux épreuves d’endurance dans la durée, grâce au cyclocross, il pense être en mesure de bien gérer son énergie une fois l’épreuve entamée.

Dans le futur, il veut continuer à participer à des compétitions de course en sentier, sans nécessairement verser dans l’ultra. Il aimerait bien faire des 50 km avec Sarah, qui se spécialise dans ce type de distance.

Il ne délaissera toutefois pas ses entraînements de vélo.