Le populaire Tour du Mont-Royal disparaît du calendrier de courses en sentier

TMRB

L’organisateur du Tour du Mont-Royal, Patrick Daigle, a annoncé qu’il n’y aurait pas de 9e édition à l’automne 2018. Le prof d’éducation physique du Collège Jean-de-Brébeuf à Montréal, sur les épaules de qui ce trail urbain reposait, dit ne plus avoir le temps de s’impliquer.

« Je raccroche mes chaussures d’organisateur et je retourne courir dans les sentiers pour le plaisir », a indiqué Patrick Daigle dans un communiqué, vraisemblablement éprouvé par une aventure formidable, mais chronophage.

Le Tour du Mont-Royal-Brébeuf (TMRB) a vu le jour en 2011. 125 coureurs étaient au départ, dans la neige, pour gravir le mont Royal, se souvient-il, fier de constater que cette année, ils étaient 1400 à affronter la « montagne » lors de l’une des sept épreuves au programme (1, 3, 5, 11, 16, 26 et 42 km). « Ce point d’orgue est sans équivoque le cadeau que je conserverai dans ma mémoire longtemps », souligne-t-il.

Mais ce projet enthousiasmant devenu un événement populaire a pris une place conséquente dans la vie de l’enseignant, qui devait être au four et au moulin.

« À la base, mon rôle d’enseignant d’éducation physique ne me prédestinait pas à organiser une course, toutefois le plaisir d’amener courir mes étudiants sur la montagne et leurs sourires face à la découverte de ce trésor m’ont transformé en directeur de course pour votre plaisir, explique-t-il, ajoutant qu’au fil des ans, le TMRB a pris de plus en plus de place. « L’organisation d’une course comme celle-là, en pleine ville, n’est pas de tout repos. Entre les fermetures de rue à planifier, les bénévoles à encadrer, la publicité et les inscriptions en ligne, le temps venait à me manquer… »

La 8e édition du Tour du Mont-Royal, remportée par le Britannique Huw Lobb, était donc la dernière.